Xavier CERUTTI

Il existe aujourd’hui un fort intérêt pour l’architecturation des alliages métalliques, notamment en surface, permettant ainsi d’obtenir des propriétés tribologiques, optiques, de mouillabilité ou encore esthétiques, spécifiques.   L’objectif est donc d’utiliser le procédé d’injection directe pour fabriquer de petites pièces en alliages métalliques amorphes avec une texturation de surface intégrée. Ceci permettrait d’offrir une

Matthieu GRAS

Les batteries NiMH dominent le marché du stockage de l’énergie pour les véhicules hybrides ainsi que pour les outils portatifs. Cependant le recyclage de ces appareils est actuellement faible. De plus les procédés existants ne sont pas écologiques car ils utilisent des composés toxiques et sont énergivores. Les batteries NiMH contiennent des métaux tels que

Edouard CHAUVET

CONTEXTE Les technologies de fabrication additive suscitent aujourd’hui un fort intérêt, en  apparaissant  comme une alternative aux approches conventionnelles de fabrication par enlèvement de matière (fabrication soustractive). Elles permettent notamment des libertés nouvelles dans le design des pièces. Elles sont aujourd’hui assez largement diffusées dans le cas de pièces en polymère et commencent à être

Romain PARIZE

L’objet de cette thèse concerne l’élaboration et la caractérisation d’hétérostructures radiales (i.e. coeur/coquille) à base de nanofils de ZnO. Ces cellules se composent d’une électrode transparente en face avant déposée sur un substrat en verre borosilicaté. Sur cette électrode, la croissance de nanofils de ZnO est ensuite réalisée par dépôt en bain chimique. Au sein